Nouvelle Lune Scorpion
Le 15 novembre 2020 à 5h07


La Nouvelle Lune se fait sur le 24° Scorpion, au sextile de Pluton/Jupiter/Pallas et Saturne en Capricorne et au trigone de Neptune Poissons.

Les deux maîtres du Scorpion, Pluton et Mars, "attaquent" Vénus Balance. Mars est redevenu direct la veille de Nouvelle Lune et Jupiter a conjoint Pluton une dernière fois quelques jours avant.

 

 

La vérité qui transforme...

Nous y voilà au cœur de l'automne, une Nouvelle Lune Scorpion qui fait renaître l'espoir au sein d'un collectif malmené. Nous sommes maintenant de plus en plus nombreux à prendre conscience de combien le pouvoir, les pouvoirs de toutes sortes, nous manipulent pour éviter notre réveil, notre sortie de la chrysalide... Mais les signes du changement à venir apparaissent comme une fine pluie vient arroser une terre desséchée avant la grosse averse qui lui redonnera vie !

Où nous va nous conduire le regard transperçant du Scorpion ? Que pouvons-nous attendre de ce temps de l'authenticité sans détour ? Avec la grande confusion qui règne actuellement, les dénonciations des manipulations à échelle collective qui ont commencé à se faire entendre risquent fort bien de s'amplifier... Aurons-nous affaire à une énorme déballage ? Ou bien laisserons-nous les feuilles mortes pourrir sur place, sachant qu'elles deviendront un très bon terreau pour le prochain printemps ?

Il semble que nous soyons prêts individuellement à assumer la responsabilité de l'état de notre monde. Nous intégrons ce que nous avons laissé faire ... qui ? comment ? de quelle façon avons-nous céder à notre petit bien être personnel au détriment d'un collectif solidaire et harmonieux ? A quel prix avons-nous bradé notre humanité ? Ainsi nous sommes prêts, à force de prendre soin de nous, à laisser mourir ce qui est devenu obsolète dans nos vies.

Sommes-nous collectivement parlant suffisamment immunisés contre le mensonge d'état pour faire le prochain pas ? Nous pouvons nous attendre à quelques batailles d'ego... Qui est encore dupe ? La confusion qui nous pèse peut s'alléger, l'horizon s'éclaircir... La peur a-t-elle vraiment été vue dans tous les recoins de notre être et maitrisée par notre conscience d'être libre ? Sommes-nous prêts à accepter les quelques dernières vagues d'angoisse qui peuvent surgir face à l'immensité du saut en avant qu'il nous faut faire ? Avons-nous touché ce point central en nous où notre liberté intérieure agit tel un flambeau éclairant notre route, même parmi les incertitudes circonstancielles ?

Les choses vont s'accélérer... la fin de l'année approche, astrologiquement parlant le nouveau cycle Jupiter/Saturne arrive à grand pas... certains traduiront cette accélération en courbes, certains se courberont devant l’effort à fournir, et d'autres auront la force de puiser dans leur ressources pour ouvrir le chemin … Chacun a sa juste place. Le monde qui nous attend fait peu de cas de l’ego et des différents rôles qu’il a joués. Nous sommes sur le chemin de notre destinée collective ... Pour le moment nous ne connaissons que le nom de la destination … HUMANITÉ

Well it's too late
Tonight
To drag the past out
Into the light
We're one
But we're not the same
We get to carry each other
Carry each other
One

Et bien il est trop tard
ce soir
Pour faire resurgir le passé
Dans la lumière
Nous ne faisons qu'un
Mais nous sommes différents
Nous devons nous soutenir
Nous soutenir
Un

extrait de One - U2

A méditer le degré Sabian de la Nouvelle Lune :

Après avoir entendu le « sermon sur la montagne » d'un grand inspiré, la foule s'en retourne chez elle : Le besoin d'incorporer dans sa vie quotidienne des expériences et des enseignements, source d'inspiration.

Aujourd'hui on entend beaucoup parler d'« expérience paroxystiques » (Maslow). Le problème auquel on fait face après une telle expérience consiste à savoir assimiler ce que l'on a senti, vu ou entendu, de sorte que notre état d'esprit et notre comportement habituels se transforment. En l'absence de cela, l'expérience est susceptible de se révéler déroutante voire nocive, au risque peut-être de mettre en péril notre intégrité.

Cette quatrième étape, comme de coutume, nous suggère ce que l'on doit faire et comment le faire. Il se peut que le « retour chez soi » depuis le sommet de la montagne, ou bien depuis toute « chambre haute » de la conscience, amène à se sentir opprimé par les contingences habituelles de l'existence. Il se peut encore que l'âme, une fois illuminée, garde en elle une inspiration suffisante pour transformer chaque situation de la vie quotidienne. C'est le grand défi à la transformation

(extrait de "Les symboles Sabian" de Dane Rudhyar)


Le degré de Pluton, maître au niveau collectif de la lunaison :

Un soldat reçoit deux distinctions pour sa bravoure au combat : La récompense offerte par la société pour nous être acquitté de notre responsabilité individuelle.
Qu'il y ait « deux » distinctions porte à croire que ce degré désigne peut-être implicitement le fait que la communauté reconnaisse à chacun, en cas de réussite comme d'échec, le droit au respect et à l'estime, à partir du moment où il a rempli noblement son devoir dans des circonstances inhabituelles. Ce symbole traduit un mouvement d'échange constant entre la société et la personne individuelle. Chaque partie devrait pouvoir avoir confiance en l'autre.
Cette scène, en quelque sorte, extrait des deux précédentes un élément commun. Le Mot clef ici est récompense autrement dit, un dédommagement pour une exécution sans faille - un alignement des comptes
.

 

Le degré de Mars, maître au niveau individuel de la lunaison :

Des esprits de la nature s'affairent dans la lumière du couchant : entrer en harmonie avec les forces invisibles de la nature.
Dans la lumière de l'accomplissement personnel (que symbolisent le couchant et la sagesse), chacun pourra créer un contact vivifiant avec les forces de la nature. Celles-ci interviennent chaque fois que se produit un phénomène de croissance ; toutefois l'intelligence humaine, obnubilée par la poursuite d'objectifs que détermine sa conscience, reste aveugle à la présence effective de forces invisibles (« occultes »). Ces forces constituent un domaine spécifique propre à toute vie planétaire. Inhérentes à toutes les « biosphères », quelle que soit la planète, ce sont des énergies impersonnelles et aliénées prenant forme dans le substrat des phénomènes vitaux. Elles intéressent donc le déroulement de l'intégration sur le plan de la planète en son entier, tel un organisme avec ses systèmes automatiques de croissance, de conservation et de multiplication organique. Dans cet organisme planétaire, ces forces de la nature se comportent en agents d'équilibre et d'harmonie, et en assument l'orientation, un peu comme le fait le système endocrinien dans le corps humain; et, par-delà ce système, le réseau plus occulte des énergies propres aux chakras rattachées au prana, l'énergie solaire. C'est lorsque cette énergie commence à décliner (donc symboliquement au coucher du soleil) ou lorsque le corps est affaibli par la maladie, le jeûne ou l'isolement sensoriel, qu'il devient plus facile de percevoir ces « esprits de la nature » et de leur donner une forme qui symbolise le caractère de leurs activités. Ces représentations changent avec l'imagerie culturelle propre à chaque collectivité humaine, tout en conservant néanmoins certains traits essentiels en commun.
Le présent degré symbolique nous invite à tourner notre esprit vers une conception de l'existence non pas rationnelle mais holistique et intuitive.
Cette étape laisse entendre que l'on est appelé à une re-potentialisation. Elle signifie aussi que l'on doit "redevenir comme un petit enfant".


(extraits de "Les symboles Sabian" de Dane Rudhyar)

 

Calendrier de la Lunaison

Premier Quartier le 22 novembre à 4h45 TU

 

Pleine Lune le 30 novembre à 9h30

 

Dernier Quartier le 8 décembre à 00h37 TU

 

 

Prochaine Nouvelle Lune le 14 décembre à 15h17 TU