Nouvelle Lune Vierge 2020
Le 17 septembre à 11h00 tu


La Nouvelle Lune se fait à 26° Vierge, trigone exact à Saturne 26° Capricorne, non loin de Pluton, à l'opposition de Neptune 20° Poissons, quinconce Mars 28° Bélier, carré à l'axe des Noeuds Lunaires et sesqui carré exact à Uranus 11° Taureau

Vierge, avez-vous dit ?

Cette lunaison à quelques jours de l'équinoxe d'automne va donner un climat Vierge à tout l'automne 2020. Nos intentions posées lors du passage à l'automne seront forcément teintées de l'énergie Vierge. Mais comment vivons-nous la Vierge ? Comment comprenons nous ce signe ? Il est peut être temps de se défaire d'une vieille vision du signe de la Vierge et de s'ouvrir à d'authentiques qualités Vierge !

Le signe de la Vierge est encore très mal compris, pas vraiment intégré collectivement dans sa nature profonde féminine. Peut-être est-ce pour cela qu'actuellement les astrologues lui attribuent deux maîtres... soit le maître traditionnel, Mercure, soit l'astéroïde découvert "récemment" et encore si mal perçu : Cérès. Mais ne nous étonnons pas, les archétypes féminins sont encore interprétés au travers du filtre de notre société patriarcale et l'astrologie qui en fait partie évolue parallèlement aux mentalités. Nous n'allons pas révolutionner nos mentalités en une lunaison mais pas à pas nous pouvons nous positionner différemment, changer notre point d'observation et voir notre compréhension se transformer...

Pensez-donc la Vierge dans le monde antique est cette femme qui échappe à l'homme : point de mari pour elle, point d'enfants pour elle... de quoi dire que ce n'est pas vraiment Femme, puisqu'elle n'appartient à aucun homme... Ciel ! Nous avons donc ici l'archétype du Féminin qui se suffit à lui-même, autonomie et intelligence de l''instant présent (ici le corps et l'esprit oeuvrent ensemble) peuvent résumer ses qualités premières. La sagesse de la Vierge semble faire cruellement défaut dans le monde d'aujourd'hui. Mais là où se trouve la Vierge, un "Maître" zen sommeille en nous ... qui semble se réveiller chez de plus en plus d'êtres humain.es... Restons en éveil.

Ici et Maintenant, nous aurons l'opportunité de comprendre que l'illumination n'est pas réservé à une caste mais que chacun.e pouvons vivre cette expérience transformatrice simplement lors d'une tâche quotidienne effectuée en pleine présence... Le corps est le maître qui nous enseigne...

Mais avant toute chose nous allons devoir réapprendre à balayer devant notre porte ! Dans l'état actuel du monde, il est si facile de se laisser aller à la critique de nos gens de pouvoir, à nous percevoir si impuissant face à la force de manipulation qui circule ici-bas, et plus difficile - oh combien ! - d'intégrer au niveau individuel que l'humain est destructeur... car cela commence par "je"... "Je" est responsable individuellement de l'état actuel du monde et de l'état d'insconcience du genre humain !?!

Alors commençons par regarder en soi et profitons de cette lunaison pour faire le tri entre le bon grain et l'ivraie au coeur de soi. Qu'est-ce qui fait nous ingurgitons des poisons (infos, relations ou nourriture) en pensant se faire plaisir ? D'où vient ce "désir" malsain qui nous pousse à nous empoissonner ? Est-ce vraiment notre corps qui le réclame ? Comment nous sommes-nous éloigné.es de la nourriture Amour ? Avons-nous oublié que nous sommes notre meilleur.e soignant.e ? Avons-nous oublié que nous sommes nature ?

Laissons-nous soulever le voile de l'ignorance tout doucement ... En tout humilité, osons reconnaître que ce bon grain existe. Qu'est-ce qui nous empêche de l'utiliser à bon escient ? Nous avons l'intelligence nécessaire pour ce faire et l'outil parfait à notre disposition...

Le corps est notre temple , nous dit la Vierge... Ouvrons-nous à sa sagesse ...Une déesse existe en chacun.e...

Souhaitons que cette lunaison permette à chacun.e de percevoir sa Présence !

 


Carte Tarot Osho Zen

A méditer le degré Sabian de la Nouvelle Lune :

Un enfant de chœur tenant un encensoir assiste un prêtre au pied de l'autel : La première étape d'une participation effective au grand rituel de l'évolution planétaire.

Que l'on songe aux mystères de l'antiquité, à la Messe catholique ou à quelque cérémonie encore plus transcendante à laquelle prennent part des Êtres supérieurs chargés d'une mission planétaire, nous avons affaire à une activité d'ordre archétypique. Le rituel est archétypique en ce qu'il représente, dans un domaine d'activité si restreint, une parcelle de la structure évolutive du cosmos, telle que cette structure est comprise dans son sens « sacré ». Toute activité de ce genre s'accomplit « en la présence de Dieu ». Si servile qu'elle soit elle acquiert cependant un sens sacré.

Nous voici arrivés au terme de la première moitié du cycle. L'individu est « é-duqué » ; autrement dit, il est amené à entrer dans un monde d'activité transcendante, le monde de l'expression archétypique. Il lui faut apprendre à servir, avec humilité et une grande attention, en un domaine encore hors de portée de son entendement au plan spirituel. L'homme, apprend à exécuter chacune de ses actions sous un angle supra-personnel. Il apprend à pratiquer en la présence de dieu.

(extrait de "Les symboles Sabian" de Dane Rudhyar)


Allons nous prendre Mercure ou Cérès comme maitre de la Lunaison ? A vous de ressentir !

Mercure à 18° Balance : Deux prévenus sous les verrous : Une rupture dans les rapports constructifs entre l'individu et la société, et les conséquences prévisibles.

Tout ordre, pour rester stable et cohérent, doit être à même de se protéger par l'application de sanctions. La société et le moi constituent tous deux des formes d'ordre. Tout ordre exclut ce qu'il ne peut accueillir en toute sécurité. Il exclut ou exile l'étranger, l'inassimilable ; s'il lui est impossible de s'en débarrasser en dehors, il doit l'enfermer en dedans, dans une prison. Celui dont l'action introduit des principes inacceptables au sein de l'ordre établi court le risque d'être « puni » ou rééduqué conformément à cet ordre. Pour une société, le problème consiste à savoir comment inclure dans ses structures des agents ou des media de transformation, et, en particulier, comment faire pour que ceux-ci restent vraiment en vigueur ; pour les individus, c'est de faire accepter par la société leur vision ou leur élan transformateur.

Ce symbole ne précise pas quelle fut la cause de la rupture entre l'individu et la société. Toutefois, si l'on tient compte des tableaux suivants, on repensera à l'image de la tempête qui échoua le navire (Phase 196). Ceci nous avertit de ce que toute violence prend sa source dans des tensions inconscientes (la mer et le vent). La nouvelle étape dans l'évolution de la société, marquée par la Révolution industrielle et électronique de ces derniers 150 ans, a provoqué de vastes bouleversements à l'échelle planétaire qui furent à l'origine d'un débordement de violence quasi généralisée. Le fait que l'on nous décrive deux hommes en état d'arrestation suggère une orientation et une résolution dépassant un pur accès de témérité.

Aussi négatif que ce tableau paraisse, on verra en lui la faculté, dont jouit chaque individu, de prendre des risques au plan social à seule fin d'exprimer ses convictions et ses désirs les plus profonds. Quoi qu'il en soit, une chose est nécessaire : faire face aux conséquences.

Cérès à 2° Poissons : Un écureuil fuyant les chasseurs : Obligation nous est faite d'assurer notre subsistance future et de nous protéger d'éléments sociaux agressifs.

L'écureuil non seulement doit se cacher et engranger des provisions pour l'hiver, il lui faut aussi veiller aux dangers qu'implique sa quête de nourriture. Les phénomènes sociaux projettent toujours des ombres fort contrastées. L'individu n'a jamais la certitude d'être en sécurité parmi ses frères, à partir du moment où le processus d'individualisation avec ses aspects négatifs, concurrence, agressivité sociale et cupidité - provoque la rupture de l'état tribal organique propre au genre humain pendant la période archaïque.

Ce second symbole contraste avec le premier. Il avertit des dangers de la vie en société durant une époque d'individualisme exacerbé, où la violence est une éventualité que l'on ne doit jamais écarter. Le besoin de se protéger et de faire attention est à jamais présent.

(extrait de "Les symboles Sabian" de Dane Rudhyar)

Calendrier de la Lunaison

(à venir)