Lunaison Cancer 2019
Nouvelle Lune à 11° Cancer


La Lunaison Cancer débute le 2 juillet à 19h17 TU avec une Nouvelle Lune accomagpnée d'une éclipse solaire totale, visible en Amérique Latine : Argentine et Chili.

La Lune sera donc en alignement parfait entre la Terre et le Soleil qu’elle occultera. En domicile dans le signe du Cancer, elle est maîtresse de la Lunaison.

La Nouvelle Lune proche du Nœud Nord est en opposition à Saturne en conjonction exact avec le Noeud Sud, Pluton n'est pas loin. Elle est au carré de Chiron. La Lune s'éloigne du sextile Uranus et arrive au trigone Neptune.

Mars vient d'entrer en Lion et va rejoindre Mercure qui rétrograde à partir du 8 juillet.

 

 

 


 

Cette lunaison Cancer est un véritable défi à notre intégrité individuelle. Allons-nous pouvoir nous protéger d'un climat collectif toujours plus inquiétant, désillusionnant certes mais qui pourrait venir à bout des quelques espoirs de renouveau, si nous ne prenons pas garde à l'ombre collective qui obscurcit toute conscience individuelle ? Et plus nous approcherons du moment fatidique où l'ancienne structure va enfin pouvoir s'écrouler, plus nous pourrons ressentir soit un découragement, soit un désespoir. Dans ces circonstances, une envie de tourner la page sans plus se prendre la tête peut être une bonne chose à préserver ; en aucun cas, cela ne veut pas dire que nous faisons l'autruche...

Nous arrivons à un tournant de l’année dans une grande intensité émotionnelle, tournant qui s'inscrit dans la continuité du travail de dénonciation d'un karma collectif : peu à peu nous prenons conscience des abus d'un pouvoir basé sur l'ego dominé par une hyper valorisation du masculin, un mental dominateur. Peu à peu nous prenons conscience de combien l'humain est telle la grenouille qui se voulait être un bœuf. Parfois c'est terriblement douloureux... Peu à peu nous prenons conscience que tous les secteurs de vie sont ainsi gangrenés, que notre vision matérialiste de la vie n'est plus acceptable, que notre terre-mère ne peut continuer ainsi à nous supporter. Qu'en tant qu'être vivant, elle a aussi son propre libre-arbitre et qu'elle pourrait mettre fin à sa propre souffrance en se débarrassant de sa cause, nous les humains...

A moins que ... à moins que chacun nous fassions notre part du travail en conscience. L'urgence c'est à l'intérieur de soi-même que nous pourrons la maitriser. En nous reconnectant avec l'invisible cordon ombilical qui nous nourrit ici sur terre, nous pourrons faire face émotionnellement à l’ombre collective sans nous perdre dans son reflet grossissant. C’est dans la sécurité de notre intimité la plus profonde que nous trouverons l’énergie qui nous est utile dans ce temps de transition. C’est ici que nous pourrons percevoir avec tous nos sens que nous sommes notre propre Terre-Mère. C’est ici que nous pourrons la remercier de son accueil et de son support. C’est ici que nous pouvons la guérir en acceptant totalement ce que nous sommes réellement.

Ne cherchons pas les graines du changement à l’extérieur. C’est en soi que commence la déprogrammation que nous indique le degré Sabian de cette Nouvelle Lune. L’énergie d’une éclipses se ressent sur plusieurs mois, voir jusqu’à 6 mois, ce qui nous conduirait à la fin 2019…

L’essentiel est dans cet ici et maintenant, c’est dans l’amour de soi telle une mère aime son enfant que nous pourrons nourrir le monde pour le meilleur à venir.



A méditer pour profiter pleinement de cette lunaison

Degré Sabian de la Nouvelle Lune : un clown parodie des personnalités bien connues : L'importance de l'humour lorsqu'on veut acquérir objectivité et indépendance d'esprit.

L'humour et l'ironie sont des instruments puissants pour juger le monde qui nous entoure, et, en conséquence, pour s'affranchir de toute illusion et de tout préjugé. Le rire est libérateur, et, souvent, il nous fait comprendre que l'on ne devrait pas se laisser influencer par ce que les us et coutumes ont plus ou moins imposé à notre conscience. Le clown; bien sûr, est la représentation la plus populaire de ce besoin de rire qui semble être un trait vraiment essentiel de la nature humaine. La caricature et la satire sont des formes plus intellectuelles du même besoin de liberté d'esprit.

A ce stade, on assiste à la naissance de la véritable individualité en l'homme. Or tout commence par la catharsis que permet le rire, et aussi, par la même occasion, la capacité de rire de soi-même, de ses tics et de ses manières, en fait de sa suffisance. Il s'agit d'une étape de déconditionnement.