L’esprit de la caravane amoureuse


pour le découvrir, voir son site

Et dîtes-moi les amis, et si on osait l’impensable : Déclarer l’amour au monde.

J’en vois certains qui sourient ironiquement en lisant ces lignes, d’autres qui sont même prêts à refermer ce livre en se disant : C’est n’importe quoi et complètement absurde ! C’est vrai, vous avez raison, mais les guerres, n’est-ce pas n’importe quoi ? [...]

En agissant ainsi, dans le secret de son intériorité, la paix sera plus présente. [...]

En écrivant ces mots, il me vient à l’esprit les propos d’Etty Hillesum dans son journal « une vie bouleversée » publié au Seuil à la date du 20 juin 1942 : « Si la paix s’installe un jour, elle ne pourra être authentique que si chaque individu fait d’abord la paix en soi-même, extirpe tout sentiment de haine pour quelque race ou quelque peuple que ce soit, ou bien domine cette haine et la change en autre chose, peut-être même à la longue en amour. » Elle est tellement dans le vrai... Vous me direz plus facile à dire qu’à faire. C’est juste, mais… Si gravir des hautes montagnes, traverser des océans à la rame sont des exploits, rester serein et aimant dans ce monde hostile en est un autre. Finalement, comme tout à chacun, je suis sauvable, je suis sauvé, je puis même être sauveur. Mais attention, pas un sauveur avec des adeptes et un pouvoir… Non, juste un sauveur solitaire et libre.

Alors, justement ! Et si on osait sauver ce monde en allant vers lui et les autres en se grandissant autrement, en disant, tu es beau, tu es belle, tu es ce mystère qui m’attire et me fascine. J’aimerais tant apprendre de toi, montre-moi qui tu es… Ces propos vous semblent impossibles à tenir et pourtant… Vous le découvrirez par la suite dans ce livre, ils sont possibles et magiques. Comme le dit frère Christophe, un des moines de Tibhirine, « Pour gagner le cœur de l’Homme, il faut aimer. »
Mais pourquoi avoir honte de dire ce je t’aime ? [...]