La Blessure

Chiron porte une blessure mais il n'est pas la blessure !
Chiron est blessé par inadvertance par le héros Hercule, selon les versions soit au pied, soit au genou. Il me semble que la blessure au genou correspond mieux à la blessure de l'égo saturnien dont nous parle Kiron. Quoi qu'il soit, tout le monde s'accorde à dire qu'il a été blessé dans sa partie animale et que cette blessure n'est pas sans rappeler la blessure existentielle de l'être humain qui a oublié ses origines spirituelles en passant la porte de l'incarnation sur terre. Cette blessure chironienne va nous conduire à nous mettre en quête de ce que nous sommes réellement ... La découverte de Chiron à notre époque particulièrement matérialiste nous invite à redécouvrir notre identité spirituelle ...
Chiron est le point du thème par lequel nous pouvons prendre conscience de notre blessure existentielle et la dépasser. Ce point du thème est douloureux, porteur de blessures au départ de la vie. Il nous questionne sur le pourquoi de notre mal être existentiel et si nous nous penchons un peu sur ce qui se passe dans cet espace de soi-même, nous serons guidés comme par une main invisible vers les solutions possibles ; des évènements, des situations de vie surgiront que nous pourrons utiliser pour transformer ces difficultés douloureuses en un don de guérison pour soi-même puis pour les autres.
Il semble que seule la personnalité égotique ne puisse résister qu' un certain temps ... saturnien ... à cette guidance vers une autre conscience de soi-même. Elle s'épuise si la résistance dure trop longtemps, souvent alors on tombe malade. Mais toute expérience peut conduire à la guérison si le malade accepte de regarder la clé qui compose "sa" maladie.
La blessure que porte Chiron n'est pas inéluctable, même si parfois elle nous apparait comme telle. Elle est telle une épreuve initiatique destinée à nous faire entrevoir, désirer et finalement vivre sur un autre plan de conscience en ce qui concerne le domaine touché par Chiron. Elle est une clé qui ouvre sur une vie plus inclusive.

L'étude des mi-points Saturne-Uranus, comme nous le propose Catherine Castanier dans son livre, peut nous aider à résoudre la problématique rencontrée auprès de Chiron.