La Conscience Centaurique de Ken Wilber

Étonnante synchronicité : en 1977, l’année de la découverte de Chiron parait un petit livre de Ken Wilber dans lequel il nous parle de conscience centaurique !

"Le Spectre de la Conscience" est un essai d'histoire de la conscience humaine ... D'après l'auteur - philosophe transpersonnel américain - l'humanité commence à peine à entrer dans l'âge de la conscience centaurique ...

Laissons parler Ken Wilber : " La logique-visionnaire ou logique réseau est une forme de conscience intégrative et synthétique. [...] lorsque la personne vit à ce niveau, cela tend à produire une personnalité très hautement intégrée, un moi non seulement capable de parler d'une perspective globale, mais de l'habiter réellement. [...] Alors la faculté hautement intégrative de la logique-visionnaire soutient un moi tout aussi intégré. C'est la raison pour laquelle j'appelle CENTAURE le moi de ce stade car il représente une intégration corps-mental, [...], [ce qui signifie que] ce moi [...] est intégré dans ses réseaux de responsabilité et de service.
[...] A ce stade, vous êtes réellement livré à vous-même, en quelque sorte à ce point de l'évolution. Vous n'avez plus une foi aveugle dans les règles et les rôles conventionnels de la société. [...]


Une des caractéristiques du MOI VERITABLE à ce stade (le Centaure) est précisément qu'il ne gobe plus toutes les consolations conventionnelles et engourdissantes - comme le disait Kierkegaard- , le banal ne peut plus tranquilliser le moi. L'émergence de ce moi existentiel ou plus authentique est la principale tâche de [ce stade]

[...] Accepter sa propre mortalité et sa propre finitude, cela fait partie de la découverte de sa propre existence dans-le-monde (une authentique agence-en-communion).

[...]

Nous mentons à propos de notre mortalité et de notre finitude en construisant des symboles d'immortalité, vaines tentatives de vaincre le temps, d'exister à jamais dans quelque paradis mystique, quelque grande oeuvre d'art, quelque projet rationnel, à travers lesquels nous projetons notre incapacité à faire face à la mort.
Nous mentons au sujet de notre responsabilité à l'égard de nos propres choix, préférant nous considérer comme les victimes passives de quelque force extérieure. Nous mentons au sujet de la richesse du présent en nous projetant vers le passé via la culpabilité et vers l'avenir via l'anxiété. Nous mentons à propos de notre responsabilité fondamentale en nous cachant dans une mentalité de troupeau, en nous perdant dans l'Autre. Au lieu d'un moi véritable et authentique, nous vivons en tant que moi inauthentique, en tant que faux moi , façonnant des projets de mensonges destinés à nous cacher la choquante vérité de l'existence.
[...]

Pour découvrir la pensée de Ken Wilber en français, voir ce site et si vous connaissez l'anglais voir ce site

Deux astrologues relevèrent cet étonnant parallèle : Éric Brown, astrologue canadien qui l'exposa lors d'une conférence à Montpellier "Chiron et la nécessaire douleur" et Candy Hillenbrand, astrologue australienne qui l'explique un article "The centaur connection, expanding Chiron’s territory". (voir la page re-sources)

En tant qu'astrologue, selon Éric Brown, lorsque nous arrivons au niveau de la conscience centaurique, nous pratiquons une astrologie holistique qui va chercher à répondre à la question "quel sens a ma vie ?".

Et pour cela il va falloir intégrer les transsaturniennes dans notre vie consciente et non plus seulement se contenter de les subir.

Il s'agit donc bien pour la personnalité bien intégrée dans "son" Saturne de se connecter à un plus grand soi, de passer à une conscience globale et holistique. Chiron en nous guidant vers ce passage à une nouvelle conscience nous aide ainsi à réaliser que chacun de nous fait partie d'un tout dont nous ne sommes qu'un minuscule - et pourtant essentiel - maillon . En d'autres termes, la personnalité s'aligne. L'être vit dans l'interdépendance de toute existence et assume l'entière responsabilité de ses actes.